29/12/2011

Les hécatombes d'animaux en 2011

2994488623_1_5_tTqtwi3R.jpgEn 2011, on a beaucoup parlé de la mort en masse de nombreuses espèces animales, souvent inexpliquée, au point de donner naissance aux théories les plus insolites.

Pour ma part, je me suis demandé si le phénomène était aussi important qu'on pouvait le croire. N'y avait-il pas un effet médiatique résultant de la nature spectaculaire de ces hécatombes ?

Et puis je suis tombé sur des données qui listent tous ces événements touchant les animaux...

D'abord, la carte Google des décès massifs d'animaux

Puis la liste chronologique des décès massifs d'animaux

et là, j'avoue que ça fait un peu froid dans le dos...

25/11/2011

Une coulée de glace mortelle

Encore une étrangeté naturelle dont je n'avais jamais entendu parler. Cette fois-ci, il s'agit d'un phénomène tout à fait particulier que les Anglophones ont baptisé "Brinicle".

Les cameramen de la BBC sont parvenus à enregistrer pour la première fois et à diffuser en accéléré les méfaits de cette structure de glace imbibée d'eau salée qui dérive dans les eaux de l'Antarctique et gèle immédiatement tout ce qui entre en contact avec elle, y compris la faune océanique de la région.

Cette colonne d'eau est plus dense et plus froide que l'eau qui l'entoure. Elle se répand comme une rivière et prend au piège les oursins, les étoiles de mer et autres petits habitants de l'océan austral, près de l'île volcanique de Ross.

En voyant la vidéo ci-dessous, on comprend mieux pourquoi on a surnommé ce phénomène le "doigt de glace de la mort".



14/04/2011

Mort massive de poissons dans le Doubs

Dans le Doubs, près de Montbéliard, on a constaté le décès massif de poissons, atteints par une mystérieuse épidémie. Ce phénomène s'était déjà produit au printemps 2010 et en janvier de cette année. Chaque jour, des pêcheurs signalent des dizaines de poissons morts. 

Selon les spécialistes, le responsable est une maladie, la saprolégniose, provoquée par des champignons qui parasitent les poissons. Des plaques blanches apparaissent sur la peau et cause la mort rapide des poissons, salmonidés d'abord et désormais d'autres espèces de poissons blancs et carnassiers.

L'apparition de cette maladie pourrait être due au largage de sédiments dans un barrage, à la chaleur et au manque d'eau ou bien... à une station d'eau potable à proximité de laquelle les poissons sont décimés.

07/01/2011

Morts mystérieuses : ça continue...

58604830.jpgL'hécatombe se poursuit puisque ce mardi, sur les côtes de Nouvelle-Zélande, du Brésil et dans le plus grand estuaire des Etats-Unis, la baie de Chesapeake, des millions (!) de poissons sans vie ont été découverts.

Le porte-parole du département de l'Environnement du Maryland parle d'une crise d'hypothermie consécutive à un bouleversement thermique brutal, selon le Baltimore Sun. Des cas similaires auraient déjà été observés par le passé, en 1976 et 1980.

Au Brésil, un phénomène identique avec près d'un quintal de sardines et de poissons-chats retrouvés morts dans des villes portuaires du Brésil. Idem sur plusieurs plages néo-zélandaises, avec cette précision un peu "gore" : la plupart des cadavres de poissons étaient éborgnés.

dead-fish-Charlotte-Pearsall-420x0.jpgEnfin, sur les côtes anglaises, près de Kent, ce sont près de 40 000 crabes morts de l'espèce "devil crab" qui sont venus s'échouer sur les plages.

Source : Maxisciences, Huttington Post

Mon commentaire : je ne sais pas trop quoi penser de cette, ou plutôt de ces affaires. De tout ce que j'ai pu lire ici et là, une conclusion s'impose : personne n'a la moindre idée de la cause de ce phénomène.
J'ai lu dans le Monde que les oiseaux de l'Arkansas ont été étourdis en plein vol, mais on ignore par quoi et le spécialiste consulté avoue n'avoir jamais entendu parler d'un tel phénomène...

Alors, nous en sommes réduits à émettre des hypothèses, ce que vous faites d'ailleurs en nombre sur le blog depuis quelques jours. Je m'en réjouis, il est vrai que nous sommes confrontés à un vrai cas d'"étrange nature" !

Je laisse donc tout le monde s'exprimer, même pour défendre des thèses saugrenues (sauf les sectes et les intolérants), mais de grâce, soignez un minimum votre expression et donnez la source de vos affirmations. Sinon, on se limite à l'histoire du gars qui connaît le gars qui a vu l'ours..:-)...  Le mystère perdure...

J.

05/01/2011

Encore une pluie d'oiseaux morts... en Louisiane

03/01/2011

Arkansas : après les oiseaux, les poissons

arkansas-fish-kill.jpgLe mystère s'épaissit en Arkansas où, après une énigmatique pluie d'oiseaux morts, c'est au tour de poissons, plus de 100 000 (!) d'après les estimations, que l'on a retrouvé morts dans la rivière Arkansas. Près de la ville d'Ozark, dans le nord-ouest de l'État, des milliers de cadavres de poissons sont remontés à la surface et flottaient sur 30 kilomètres de rivière.

On exclut la présence d'un polluant dans l'eau, puisqu'une seule espèce de poisson, le poisson-tambour, a été touchée. Pour rappel, une seule espèce d'oiseau avait été également touchée.

Déjà, des théories fumeuses circulent sur le Net parlant de signes avant-coureurs de l'Apocalypse. L'année 2011 commence fort...

02/01/2011

Une étrange pluie d'oiseaux morts en Arkansas

Voilà, pour commencer l'année, une triste histoire qui aurait eu sa place dans la série X-Files. Les habitants de la petite bourgade de Beebe dans l'Arkansas (Etats-Unis) ont assisté le 1er janvier à une mystérieuse pluie d'oiseaux morts.

Plus d'un millier de volatiles sont ainsi tombés sur la ville. Il s'agit, pour la plupart d'entre eux, de carouges à épaulettes, reconnaissables à leurs taches rouges à la base des ailes.

Pour l'heure, on ignore la cause d'un tel phénomène. Selon le quotidien Arkansas Times, les oiseaux auraient pu être frappés par la grêle en haute altitude. A moins que, comme l'avance une autre hypothèse, les feux d'artifice de la Saint-Sylvestre n'aient touché les oiseaux en plein vol...

Si vous avez une autre explication (vraisemblable bien entendu), les commentaires sont ouverts ! 

01/06/2010

Entre longévité et mort précoce

Deux informations presques simultanées qui modifient notre perception de la vie et de la mort.

old_people_dont_bite_by_ballarat.jpgD'abord, en étudiant des centenaires, des chercheurs de l'Institut du vieillissement à l'Albert Einstein College of Medicine de New York ont découvert que certaines personnes vivaient plus longtemps que d'autres en raison de leur génotype. C'est leur ADN qui les prédestine à une plus longue vie, bien que certaines d'entre elles aient fumé jusqu'à 95 ans, soient obèses ou aient un niveau de cholestérol élevé.
Les scientifiques sont parvenus à isoler les gènes responsables de l'allongement de l'espérance de vie. Un médicament pourrait être mis sur le marché dans les cinq à dix ans. devrait bientôt voir le jour. Demain, tous centenaires ?

3998533926_96dfb17070.jpgL'autre découverte est moins enthousiasmante : dormir moins de six heures par nuit peut conduire à une mort précoce, selon une étude de l’université de Warwick. D'après ces scientifiques, les personnes qui dorment moins de 6 heures par nuit auraient 12% de risques supplémentaires de mourir de manière prématurée, par rapport à celles dont le temps de sommeil varie entre 6 et 8 heures.

Dormir trop peu pourrait accroître le risque de contracter un diabète, augmenter l'hypertension ou le taux de cholestérol, et pourrait même favoriser l’obésité. En revanche, un sommeil trop long n’augmenterait pas le nombre de décès mais pourrait néanmoins être un signe de mauvaise santé. Bref, un sommeil trop court peut être la cause d'une maladie, un sommeil trop long le symptôme d'une maladie...

Source : Maxisciences

16/06/2009

Le mystère de l'ours mort

Dans la soirée du dimanche 14 juin, une promeneuse a découvert le cadavre d’un ours, sur un sentier de Cormeilles-en-Parisis (Val d'Oise), à une quinzaine de kilomètres de Paris. L'animal était dans un état de décomposition avancé.

D'où pouvait bien provenir cet ours ? D'après les premiers éléments de l’enquête, l’animal se serait échappé d’un cirque. L'enquête, confiée au commissariat de Bezons, devra confirmer cette hypothèse (la plus probable selon la police).

Source : Lefigaro.fr, Lci.fr

Mon commentaire : l'escapade n'est pas la seule hypothèse. Il arrive aussi hélas que des cirques itinérants abandonnent leurs animaux morts sur le bord des routes. En toute "discrétion" surtout si l'animal était détenu illégalement... Ou alors l'ours s'est téléporté depuis les Pyrénées (hypothèse Star Trek).

04/12/2008

Un loup mort dans la Drôme

Loup mort.JPGTriste nouvelle pour les amis des loups et, en même temps, un accident rarissime, voire inédit. On vient de trouver le cadavre d'un représentant mâle, près de Saint-Marcel-lès-Valence, sur la RN 532 qui contourne Valence (Drôme).

L'animal aurait été heurté par un véhicule qui l'aurait tué dans la nuit du 1er au 2 décembre 2008. On s'interroge malgré tout sur la présence de ce loup dans une zone urbaine largement peuplée. Un automobiliste aurait signalé aux forces de l'ordre lundi soir vers 23h un animal divaguant sur la voie rapide.

Loup mort 2.JPGLe cadavre de la bête a été récupéré et autopsié hier matin au laboratoire d'analyse de la Drôme à Valence. Le verdict est clair. " Il s'agit bien d'un canis lupus de typage italien. C'était un beau mâle subadulte, c'est-à-dire de 1 à 2 ans, en parfaite santé. Il pesait 38 kilos ", explique Christian Blachier, directeur de l'office nationale de la chasse et de la faune sauvage de la Drôme, qui ajoute : "Le loup est, avec l'ours, un des plus grands prédateurs. Mais il n'a aucun problème avec les hommes. C'est plutôt le contraire. Il va tout faire pour les éviter puisqu'il en a peur. Il ne faut donc surtout pas paniquer et créer de psychose. Il n'y a pas de danger et on ne risque pas de voir des meutes de loups affamés décimer des villages isolées. C'est une peur infondée. En fait, si ce loup n'avait pas été heurté par une voiture, on n'aurait certainement jamais su qu'il était passé par là".

Il n'y a donc pas de loup ! :-)

Source : Le Figaro, Le Dauphiné Libéré.
Photos : Dauphine.com

24/01/2008

Ravages chez les dauphins

Mais qu'arrive-t-il donc aux dauphins en Méditerranée ? Une soixantaine de cétacés ont été retrouvés morts sur la côte d'Azur, tandis que bien d'autres ont péri loin des côtes. A chaque fois le même responsable : le morbilivirus. Apparu près des côtes espagnoles, ce mystérieux virus se propage et décime les dauphins bleus et blancs, l'espèce la plus courante en Méditerranée. L'animal est contaminé, s'affaiblit, puis succombe. Les chercheurs appellent à la plus grande prudence : il ne faut surtout pas toucher les cadavres des dauphins.

Chaque dépouille retrouvée près du rivage est autopsiée, des morceaux de chair sont prélevés pour être analysés. Mais en vain. Les moyens de lutte contre la maladie n'existent pas. L'épidémie s'éteindra d'elle-même, laissant derrière elle une population diminuée. Selon les scientifiques, plus de 30.000 dauphins bleus vivraient au large de la côte d'Azur. Un virus identique les avait déjà touchés en 1990.

Source : M6.fr 

02/10/2006

Un cimetière d'anchois en Espagne

Vendredi 29 septembre 2006

medium_anchois.jpgDes millions d'anchois morts se sont échoués vendredi sur la plage de La Griega, près de Colunga, dans les Asturies, dans le nord-ouest de l'Espagne.

Les experts s'interrogent sur ce phénomène et penchent pour un banc d'anchois poursuivis par des poissons prédateurs (bars, dauphins ou thons) et poussés sur la côte.

Les courants marins et la température inhabituellement élevée de l'Atlantique pourraient aussi expliquer ce phénomène.

Source : Reuters, Madrid / Photo : Eloy Alonso, Reuters.